> Agrotourisme - Chocolateries > Lanaudière  > L'Assomption


 



Ville : L'Assomption

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

L'Assomption
(Région touristique : Lanaudière - 10)

Le site de cette municipalité, à quelque 45 km de Montréal, sur les bords de la rivière L'Assomption, à l'intérieur d'un important méandre en forme de fer à cheval et en aval du confluent de la rivière de l'Achigan, était fréquenté par les Amérindiens en des temps immémoriaux, en vertu de sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent dont il n'est séparé que de quelques kilomètres.

À cet égard, le nom amérindien du lieu, Outaragasipi, rivière tortueuse, illustre bien le cours de la L'Assomption. L'histoire de ce coin de pays débute vers 1640-1647, années de concession des seigneuries Saint-Sulpice (1640) et de L'Assomption (1647). Le premier nom de l'endroit était Le Portage, sentier fréquenté au moins depuis 1670 par les Amérindiens, ainsi dénommé parce qu'ils y traînaient leurs canots en traversant la presqu'île afin de s'exempter d'en compléter le tour.

En 1717, on assiste à la fondation de la paroisse, désignée par la suite comme Saint-Pierre-du-Portage-de-l'Assomption ou encore Saint-Pierre-et-Saint-Paul-du-Portage, l'élément Pierre rappelant la première messe dite là le jour de la Saint-Pierre, le 29 juin 1724, et Pierre Le Sueur (1684-1752), sulpicien, premier curé de 1724 à 1742. Érigée canoniquement en 1835 et formée de parties des seigneuries Saint-Sulpice et de L'Assomption, la paroisse fera l'objet d'une seconde érection canonique en 1860.

Quant à L'Assomption, il provient du nom de la seigneurie concédée en partie à Pierre Legardeur de Repentigny en 1647, laquelle tire le sien de la rivière déjà nommée ainsi depuis le XVIIe siècle. Sur le plan administratif, l'endroit, colonisé entre 1670 et 1700 et où des Acadiens s'installent en 1766 -- on sait que l'Assomption, célébrée le 15 août, constitue depuis 1632 en quelque sorte une fête nationale pour les Acadiens --, sera d'abord créée à titre de municipalité en 1845, «comprenant la paroisse de Saint-Pierre du Portage de L'Assomption, telle que canoniquement érigée».

Amputée par la création de la municipalité du village de L'Assomption en 1846 et abolie en 1847, la municipalité de la paroisse de L'Assomption sera rétablie dans ses limites territoriales en 1855. La municipalité de village devait obtenir le statut de ville en 1888. L'actuelle ville résulte de la fusion intervenue en 1992 entre ces deux entités administratives. Il n'est pas sans intérêt de souligner qu'entre 1774 et 1888 L'Assomption assumera le rôle de municipalité prospère la plus importante entre Montréal et Trois-Rivières, titre que lui ravira, quelques années plus tard, Joliette (L'Industrie) grâce à un remarquable essor.

La renommée assomptionniste est principalement attachée à la fabrication d'une grande ceinture fléchée, dite de L'Assomption, unique en son genre. Vendue au magasin de la Baie d'Hudson, elle présentait des motifs superbes d'éclairs et de flammes et était fabriquée par des Acadiens.

Un autre motif de gloire pour les Assomptionnistes est le collège de L'Assomption, fondé en 1832 par les docteurs Jean-Baptiste Meilleur (1796-1878), Louis-Joseph-Charles Cazeneuve (1795-1856) et l'abbé François Labelle (1795-1865), qui accueillera comme étudiants plusieurs futures personnalités dont sir Wilfrid Laurier.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







1115, rue de la Licorne, Lévis (Québec) G6Z 3N6   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com