> Hébergement - Campings > Charlevoix  > La Malbaie


 



Ville : La Malbaie

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

La Malbaie
(Région touristique : Charlevoix - 05)

Le 15 février 1995, la ville de La Malbaie et la municipalité du village de Pointe-au-Pic se regroupaient pour constituer une nouvelle ville désignée sous le nom La Malbaie–Pointe-au-Pic. Le 1er décembre 1999, les municipalités de Rivière-Malbaie et de Saint-Fidèle, la municipalité du village de Cap-à-l\'Aigle, la municipalité de la paroisse de Sainte-Agnès et la ville de La Malbaie–Pointe-au-Pic se regroupaient à leur tour pour former une nouvelle ville identifiée sous l\'appellation La Malbaie. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l\'ancienne ville de La Malbaie; nous vous invitons à consulter aussi les rubriques des autres anciennes municipalités. Ce lieu, visité par Champlain qui baptise la rivière Malbaie en 1608, est considéré aujourd\'hui comme le centre administratif de la région de Charlevoix, dans le voisinage immédiat de Pointe-au-Pic et de Cap-à-l\'Aigle, à 150 km en aval de Québec.

Érigée en 1896 comme municipalité de village, statut qui allait être modifié en 1958 à la faveur de celui de ville, cette municipalité devrait son nom au fondateur de Québec (même s\'il ne revendique pas ce privilège) qui, considérant que la baie ne fournissait pas un ancrage suffisant pour son navire, la baptise Malle Baye, malle ayant en français ancien le sens de mauvaise, ce qui se justifie par le fait qu\'à marée basse l\'endroit s\'assèche et que les embarcations s\'échouent. En 1761, deux officiers écossais de l\'armée britannique d\'occupation débarquent dans cet endroit. Séduits par la beauté des lieux, ils sollicitent chacun une concession. John Nairne (1731-1802) reçoit le côté ouest de la rivière, qu\'il identifie comme la seigneurie de Murray Bay laquelle comprend le village de La Malbaie, alors que Malcolm Fraser (1733-1815) se voit accorder la partie est qui devient alors la seigneurie de Mount Murray. Ils rebaptisent la baie, le village et la rivière du nom de James Murray (1721?-1784), général anglais successeur de Wolfe, qui leur a concédé les seigneuries précitées en 1762, en procédant à la division de la seigneurie de La Malbaie primitivement concédée à Jean Bourdon en 1653, mais ce changement dénominatif ne reçut jamais de sanction officielle.

Cependant Murray Bay, identifiant La Malbaie aux XVIIIe et XIXe siècles, s\'est répandue comme appellation internationalement, - enchâssée par ailleurs dans le nom du bureau de poste créé en 1832 et modifié en La Malbaie seulement en 1914 -, encore que l\'usage local soit majoritairement demeuré La Malbaie à ce moment-là. Par ailleurs, la paroisse de Saint-Étienne à La Malbaie, fondée en 1774 et érigée canoniquement en 1825, devait donner son nom en 1957 à une municipalité de paroisse créée en 1855 sous la dénomination hybride de Saint-Étienne-de-Murray-Bay. Celle-ci prenait la relève de la municipalité de La Malbaie établie en 1845 et abolie en 1847. Le territoire de Saint-Étienne-de-la-Malbaie (1957) devait être annexé en 1965 à celui de la ville de La Malbaie. Au cœur d\'une région largement visitée, La Malbaie demeure l\'un des plus anciens sites de villégiature encore fréquentés en Amérique du Nord, ses premiers estivants arrivant peu après 1760. Ils étaient attirés jadis par les saumons de la rivière Malbaie et, de nos jours, la facilité d\'accès par eau de même que le climat vivifiant constituent de puissants attraits.

On y pratique le golf, la pêche, le tennis ou l\'équitation, le croquet. Il n\'est pas sans intérêt de noter que ses premiers visiteurs étrangers furent des prisonniers de guerre qui, au cours de la guerre de l\'Indépendance américaine, ont été confinés dans cette région. Laure Conan (1845-1924), première romancière québécoise, née Félicité Angers, est la plus célèbre femme de lettres de La Malbaie.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com