> Divertissement - Attractions > Laurentides  > Mont-Tremblant


 



Ville : Mont-Tremblant

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

Mont-Tremblant
(Région touristique : Laurentides - 11)

Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 22 novembre 2000. En effet, à cette date, les municipalités de Mont-Tremblant et de Lac-Tremblant-Nord, la municipalité de la paroisse de Saint-Jovite et la ville de Saint-Jovite se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Mont-Tremblant. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Mont-Tremblant. Cette jolie dénomination, attribuée à une montagne, puis à une localité des Laurentides, découle du patrimoine amérindien, même si sa facture ne le laisse en rien présager. En effet, les premiers, les Algonquins identifient, au XVIIe siècle, l'élévation Manitou Ewitchi Saga, la montagne du redoutable manitou ou encore Manitonga Soutana, montagne des esprits ou du Diable. Le manitou, dieu de la nature, avait la réputation de faire trembler les montagnes lorsque les humains perturbaient trop les éléments naturels. Selon les Amérindiens, on entendait également des bruits sourds à la base de la montagne qui donnaient l'impression qu'elle tremblait, d'où son nom de Mont(agne) Tremblant(e).

La municipalité a été érigée en 1940, par suite de son détachement de la municipalité des cantons unis de Salaberry-et-Grandison et de celle du canton de Clyde. Déjà vers 1895 cependant, en bordure de la montagne qui, avec ses 968 m, constitue l'un des plus hauts sommets des Laurentides, on comptait une station de sports d'hiver reconnue, près du lac Mercier, qui allait devenir le rendez-vous des skieurs venus de partout en Amérique. Toutefois, dès 1902, un bureau de poste portant le nom de Mont-Tremblant entrait en service et la mission de Sacré-Cœur-de-Jésus était établie sept ans plus tard. Les Tremblantois permanents, un peu moins de 800 personnes, habitent un lieu superbe enserré entre Saint-Jovite, au sud et Labelle, au nord-ouest, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Sainte-Agathe-des-Monts. Mont-Tremblant et Châtel en France ont convenu des liens de jumelage.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







1115, rue de la Licorne, Lévis (Québec) G6Z 3N6   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com