> Hébergement - Campings > Abitibi-Témiscamingue  > Montbeillard


 



Ville : Montbeillard

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

Montbeillard
(Région touristique : Abitibi-Témiscamingue - 14)

Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 1er janvier 2002. En effet, à cette date, les municipalités de Montbeillard, d'Arntfield, de Bellecombe, de Cléricy, de Cloutier, de D'Alembert, de Destor, d'Évain, de McWatters, de Mont-Brun et de Rollet ainsi que les villes de Cadillac et de Rouyn-Noranda se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Rouyn-Noranda. L'appellation Montbeillard a toutefois été préservée et elle identifie maintenant un secteur correspondant au territoire de l'ancienne municipalité du même nom. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Montbeillard. À 36 km au sud-ouest de Rouyn-Noranda, entre Arntfield au nord et Rollet au sud, dans la région du Témiscamingue, a été implantée sur 3,6 km² la municipalité de Montbeillard. Tout comme pour bon nombre de municipalités de ce coin de pays, cette dénomination a été retenue pour commémorer le souvenir d'un militaire, Fiacre-François Potot de Montbeillard (1723-1778), membre d'une mission spéciale mandatée en 1757 pour renforcer l'artillerie. Arrivé au Canada en 1759, très près du général Montcalm, il était le véritable rédacteur du journal de ce dernier. Il a pris part à la bataille des Plaines d'Abraham (septembre 1759) et à l'attaque de l'année suivante (printemps 1760) contre Québec.

Il retourne en France en 1760 où il termine sa carrière. Cette appellation identifie tant le canton établi officiellement en 1920 que la municipalité érigée en 1980 sur le territoire de l'ancienne paroisse de Saint-Augustin-de-Montbeillard, créée comme mission en 1932 et qui, aujourd'hui, n'occupe qu'une partie du canton. Un lac porte également cette dénomination. Ouvert à la colonisation en 1932, époque du vaste défrichement de l'Abitibi, Montbeillard a vu arriver par vagues des groupes de chômeurs originaires de Montréal, de Hull et de Trois-Rivières et se transformer insensiblement en d'authentiques Montbeillardois.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com