> Santé - Centres de santé > Laurentides  > Morin-Heights


 



Ville : Morin-Heights

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

Morin-Heights
(Région touristique : Laurentides - 11)

Augustin-Norbert Morin (1803-1865), député de Bellechasse de 1830 à 1838, puis de 1844 à 1851, ancien ministre dans le cabinet LaFontaine-Baldwin, commissaire des Terres de la couronne (1842-1843) et (1853-1854) qui forme le cabinet avec Hincks sous l'Union et fondateur du journal La Minerve (1826), serait à l'origine de cette dénomination. Il possédait à cet endroit une immense ferme de plus de 3 km² sur les bords de la rivière du Nord, construite vers 1850-1860, et comportant maison, moulin à scie et moulin à farine.

Nommé juge en 1855, Morin ne put s'occuper de sa ferme comme il l'aurait souhaité! Selon la monographie Morin Heights (1855-1980) cependant, il s'agirait d'un ingénieur dénommé Morin dépêché par le gouvernement provincial pour arpenter la région et qui aurait engagé un Amérindien du nom de Simon pour le guider; le patronyme de l'ingénieur aurait été retenu pour l'agglomération, celui du guide pour identifier la rivière. La première interprétation prévaut, d'autant plus qu'attribué à un canton, établi en 1852, le nom de Morin s'est étendu à la municipalité du canton de Morin-Partie-Sud érigée en 1855 et devenue municipalité de Morin-Heights en 1950. Une partie du canton a servi à constituer Sainte-Adèle en 1854 et le reste est devenu Morin-Partie-Sud.

L'élément Heights fait d'abord allusion à une hauteur, à un sommet en langue anglaise, mais peut aussi s'appliquer à des lieux plats mais élevés, tout en véhiculant par la suite une connotation de richesse, d'importance. Jusqu'en 1911, le territoire portait justement le nom de Bas-Morin et également de Morin Flats, nom du bureau de poste entre 1875 et 1911. La station ferroviaire a porté la dénomination de Morin Heights Station. Sillonné par la rivière à Simon, parsemé de nombreux lacs, le territoire, situé à environ 25 km au nord-ouest de Saint-Jérôme, épouse la forme d'un triangle dont la pointe donne sur Sainte-Adèle et Saint-Sauveur, dans l'axe de Piedmont.

Les premiers Morinheighters arrivent d'Irlande vers 1850, suivis de peu par des francophones en provenance de Lachute, Saint-Jérôme et Saint-Eustache. Ces deux communautés établissent bientôt leurs paroisses respectives, la Morin Heights United Church en 1855, et la paroisse de Notre-Dame-des-Nations, en 1883.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com