> Divertissement - Attractions > Cantons de l'est  > Stratford


 



Ville : Stratford

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

Stratford
(Région touristique : Cantons de l'est - 08)

Distante de Thetford Mines, plus au nord, d'environ 35 km, cette municipalité de canton de la MRC du Granit occupe une superficie de 125 km² qui s'amenuise en pointe dans sa partie nord-ouest. Le lac Aylmer se situe tout près, à l'ouest, ce qui justifie le nom primitif des lieux, Lac-Aylmer. À l'origine, la British American Land Company se portera acquéreur du territoire cantonal en 1833, lequel sera défriché, suivant Stanislas Drapeau, par des Canadiens français à partir de 1848. Les débuts de la colonisation y furent pénibles selon le missionnaire Luc Trahan (1822-1889), alors que les gens s'installaient dans la pointe de Garthby, appelée Le Petit-Québec. À ce moment, naît la mission de Saint-Gabriel-de-Stratford, qui accède au statut de paroisse en 1857, reconnu officiellement en 1868. L'agent du gouvernement, Jean-Olivier Arcand, favorisera le développement de l'endroit qui compte 135 personnes en 1848.

En choisissant ce nom, on voulait honorer Gabriel Prince, Acadien originaire de Saint-Grégoire (Nicolet), l'un des premiers colons du canton. Ce patronyme a été repris lors de l'établissement du bureau de poste de Stratford Centre en 1899. Le canton de Stratford, proclamé en 1856, mais qui figure sur la carte de Gale et Duberger dès 1795 et qui évoque la patrie du grand Shakespeare, Stratford on Avon en Angleterre, formait avec celui de Garthby (1855) les townships unis de Garthby-et-Stratford (1857). Leur séparation, en 1874, donnera naissance à la municipalité du canton de Stratford. L'agriculture demeure la source de revenus de la majorité des Stratfordois dont les ancêtres venaient principalement de Saint-Grégoire (Nicolet), de Bécancour, de Deschambault, de Gentilly et de Saint-Joseph-de-Beauce. On dénote l'existence de quelques scieries. La présence de nombreux lacs, notamment Maskinongé et Elgin, favorise la pratique de la pêche.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







1115, rue de la Licorne, Lévis (Québec) G6Z 3N6   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com