> Agrotourisme - Chocolateries > Lanaudière  > Terrebonne


 



Ville : Terrebonne

PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.
PUBLICITÉ GRATUITE
de 8 semaines
Cliquez ici.

Terrebonne
(Région touristique : Lanaudière - 10)

La nouvelle ville de Terrebonne a été créée le 27 juin 2001. Elle est issue du regroupement des villes de Lachenaie, de La Plaine et de Terrebonne. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne ville de Terrebonne; nous vous invitons à consulter aussi les rubriques des autres anciennes villes. Avec La Plaine, Mascouche et Lachenaie, Terrebonne contribue à former le territoire de la MRC des Moulins, où elle occupe le second rang en étendue, mais le premier du point de vue démographique. Distante d'à peine 12 km de Montréal, dont elle contribue à former la couronne suburbaine, Terrebonne est baignée par les eaux de la rivière des Mille Îles dont elle occupe la rive nord, à 7 km au sud-ouest de Mascouche.

La rivière Mascouche coule dans la partie nord du territoire. L'île des Moulins, à proximité, demeure un site historique exceptionnel avec ses bâtiments anciens et ses vastes espaces verts, classé comme arrondissement historique il y a quelques années. L'endroit tient son nom de la seigneurie de Terrebonne ou Terbonne, concédée sur les bords de la rivière des Mille Îles en 1673 à André Daulier Des Landes (vers 1653-1715), qui lui attribue cette dénomination en raison de la fertilité des terres, à l'image de plusieurs rangs du Québec portant également le nom Terrebonne. En 1722, les limites de la paroisse de Saint-Louis-de-Terrebonne étaient fixées par arrêt du Conseil d'État du Roi et le premier décret d'érection canonique adopté en 1723. On procédera toutefois, en 1835, à la sanction d'un deuxième décret d'érection.

Le nom choisi rappelle l'abbé Louis Lepage de Sainte-Claire (1690-1762), fils du premier seigneur de Rimouski, René Lepage, seigneur de Terrebonne en 1731, qui fait construire la première église, le premier manoir (1735), ainsi qu'un moulin à scie et un moulin à farine. Cette appellation sera reprise par la municipalité de paroisse créée en 1855. Quant à la municipalité du village de Terrebonne, elle voyait le jour en 1853. Devenue ville de Terrebonne en 1860, cette dernière et celle de la paroisse fusionnent en 1985 pour former l'actuelle entité municipale. Il convient d'observer que l'obtention du statut de ville dès 1860 souligne assez bien l'importance des lieux avec ses quelque 2 000 habitants, son collège (Masson), son couvent, auxquels s'ajoutent bientôt un journal, une banque et des établissements de commerce.

Lieu florissant à la fin du XIXe siècle, Terrebonne connut un grand incendie en 1922 qui rasa une bonne partie de la localité. Après 1945, les Terrebonniens considèrent surtout leur ville comme faisant partie de la grande banlieue de Montréal. Près de 650 commerces assurent à la population l'accès à une vaste gamme de produits et de services. Cette ville est jumelée avec Vitré en France.


Source:
La Commission de toponymie
( Noms et lieux du Québec dictionnaire illustré également disponible en version imprimée. )

 







1115, rue de la Licorne, Lévis (Québec) G6Z 3N6   |   Tél : 418-952-7807   |      info@quebecgroupe.com